PISTES ET BALISAGES

LES DIFFÉRENTES PISTES D'AÉRODROME



Compte tenu du caractère évolutif des éléments de ce chapitre, le pilote devra s'assurer, avant d'effectuer son vol ou passer un examen que ces informations ne sont pas modifiées. Le responsable de ce site décline expressément toute garantie, expresse ou implicite, concernant ce document.

- Les différentes distances déclarées

- Les principales possibilités de pistes

Définition

Les pistes sont les surfaces d'un aérodrome, réservées au décollage et à l'atterrissage des aéronefs (avions, planeurs, hélicoptères, etc.).
Elles peuvent être en béton, en bitume, en asphalte, en herbe, en plaques en acier perforées ou Pierced Steel Planking (PSP), juste en terre battue ou recouverte de neige (altiports).

Aires de décollage et d'atterrissage avec ses protections

L’aire d’atterrissage comprend la ou les pistes et leurs prolongements éventuels.
- Piste : aire rectangulaire aménagée afin de servir sur sa longueur au roulement des aéronefs au décollage et à l’atterrissage.
- Accotement : partie des abords de piste traités de façon à offrir une surface de raccordement entre cette chaussée et le terrain environnant afin de limiter le risque d’ingestion de corps étranger par des tétra-moteurs.
- Bande aménagée : partie jouxtant les côtés de la piste revêtue (bords et extrémités) ou des prolongements d’arrêt aménagée de façon à limiter les conséquences d’une sortie de piste afin de réduire les dommages sur un aéronef sortant accidentellement de la piste.
- Bande (dégagée) : aire débarrassée de tout obstacle pouvant présenter un danger pour un aéronef volant à faible hauteur ; la bande est délimitée par le périmètre d’appui.
- RESA : aire de sécurité d’extrémité de piste, destinée à réduire les risques matériels d’un aéronef se posant trop court ou trop long.
- Prolongement d’arrêt (SWY) situé en fin de piste dans le sens du décollage (StopWaY) et aménagé pour augmenter la distance d’accélération-arrêt de façon à permettre à un aéronef de terminer sa manœuvre de décollage interrompu dite d’accélération-arrêt.
- Prolongement dégagé (CWY) : situé en fin de piste dans le sens du décollage (ClearWaY) incorporant le prolongement d'arrêt s'il existe, et constituant une aire convenable au-dessus de laquelle un avion peut exécuter une partie de la montée initiale jusqu’à une hauteur spécifiée.
- Tiroir : partie de la piste comprise entre le seuil de décollage et le seuil d’atterrissage, s’ils sont différents.
- Seuil décalé (DTHR) : seuil qui n’est pas situé à l’extrémité de la piste pour l’atterrissage à cause d’un obstacle (Displaced THReshold).

Orientation des pistes

L'orientation de la piste est choisie en fonction des :
- considérations environnementales (bruit)
- considérations météorologiques (répartition des vents de laquelle résulte le coefficient théorique d’utilisation d’une piste)
- considérations topographiques de l’emplacement de l’aérodrome (abords, obstacles, etc.)
- nature et volume de la circulation aérienne résultant de la proximité d’autres aérodromes ou voies aériennes
- considérations relatives aux performances des aéronefs

Classement des pistes

Les normes et recommandations de l'OACI relatives aux pistes sont déterminées en fonction de la longueur de piste en utilisant les catégories du Code de piste standard.
- Code 1 : référence de l'aérodrome longueur du champ à moins de 800 m
- Code 2 : Aérodrome longueur du champ de référence de 800 m jusqu'à mais n'incluant pas 1200 m
- Code 3 : Aérodrome longueur du champ de référence jusqu'à mais n'incluant pas 1800 m
- Code 4 : référence de l'aérodrome longueur du champ 1800 m et plus

Longueur des pistes

La longueur réelle d’une piste doit être suffisante pour répondre aux exigences opérationnelles des aéronefs auxquels la piste est destinée.
Cela ne signifie pas que l’exploitation de l’aéronef de référence (pour le chiffre de code) s’effectue nécessairement à sa masse maximale.

Largeur des pistes

La largeur d'une piste revêtue ne doit pas être inférieure à la dimension spécifiée dans le tableau ci-dessous, en fonction des codes de référence.

Chiffre de code Lettre de code
A B C D E
1 18m (*) 18m (*) 23m (*) - -
2 23m (*) 23m (*) 30m - -
3 30m 30m 30m 45m -
4 - - 45m 45m 45m

Note : (*) lorsque le chiffre de code est 1 ou 2, la largeur d’une piste avec approche de précision ne doit pas être inférieure à 30 m .
En ce qui concerne les pistes non revêtues, la largeur minimale est de 50 m ou de 80 m selon qu'il s'agit d'une piste pour avions ou d'une piste pour planeurs.

Image Haut de page



Les différentes distances déclarées

Afin d'informer les utilisateurs d'un aérodrome sur l'existence de seuils décalés, de prolongements d'arrêt et de prolongements dégagés, quatre « distances déclarées » sont publiées pour chaque sens d'utilisation de chacune des pistes de cet aérodrome.
- TORA - Take-Off run available
Longueur de piste déclarée utilisable par l'autorité appropriée, et adaptée au roulage au sol de l'avion en phase de roulage.
- TODA - Take-Off distance available
Longueur de roulement au décollage utilisable, à laquelle s'ajoute éventuellement le prolongement dégagé.
- ASA - Acceleration-Stop distance available
Longueur de roulement au décollage utilisable, à laquelle s'ajoute éventuellement le prolongement arrêt, lors d'une accélération-arrêt.
- LDA - Landing distance available
Longueur de piste déclarée utilisable par l'autorité appropriée, et adaptée au roulage au sol de l'avion lors de l'atterrissage.

La longueur de piste qui est déclarée pour le calcul de TODA, ASDA et TORA, ne prend pas en compte l'alignement de l'avion sur la piste en service dans le sens du décollage. Cette distance d'alignement dépend de la géométrie de l'avion et de la possibilité d'accès sur la piste en service. Une prise en compte est généralement exigée pour une entrée sur la piste à 90° à partir du taxiway et pour un demi-tour de 180° sur la piste.
Il y a deux distances à considérer :
La distance minimale L entre les roues principales et le début de la piste pour déterminer TODA et TORA
La distance minimale N entre les roues les plus avant et le début de la piste pour déterminer ASDA.

Distance piste decalge
Image Haut de page



Les principales possibilités de pistes

La piste ne comporte ni prolongement d'arrêt, ni prolongement dégagé, les seuils étant eux-mêmes situés aux extrémités de la piste. Les quatre distances déclarées ont alors la même valeur.

Piste simple sans prolongement

La piste comporte un prolongement dégagé. La TODA inclut alors la longueur du prolongement dégage.

Piste avec degagement

La piste comporte un prolongement d'arrêt. L' ASDA inclut alors la longueur du prolongement d'arrêt.

Piste avec prolong arret

La piste comprend un seuil décalé à chaque seuil de piste. La LDA exclut alors la partie avant le seuil décalé (appelé tiroir).

Piste avec seuils decales

La piste comporte un seuil décalé, un prolongement d'arrêt et un prolongement dégagé.

Piste avec arret et degagement

- RESA - Runway end safety area
L'aire de sécurité d'extrémité de piste est un moyen officiel pour limiter les risques de dommage de l'avion lors d'un atterrissage long ou d'un décollage interrompu. Le RESA est au-delà et en sus de la bande de piste.
Depuis 1999 l'Annexe 14, de conception des aérodromes et des opérations, prescrit une RESA norme internationale d'avoir une largeur supérieure à deux fois la largeur de la piste et une longueur de 90 mètres pour les pistes codées 3 ou 4 et 1 ou 2 si la piste est une piste aux instruments.
Elle recommande une RESA de 240 mètres lorsque cela est possible.
Si cette norme est obligatoire pour tous les nouveaux aéroports, les anciens aéroports dans certains pays ne respectent pas encore tous cette norme.
- EDA - Emergency distance available
Longueur de piste LDA + la longueur de piste RESA.

Piste avec arret et degagement

Ci-dessous vue aérienne l'ensemble de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle avec ses 4 pistes parallèles .
Remarque : Les pistes (droite et gauche) extérieures ont une longueur inférieure aux pistes intérieures.

Vue aerienne CDG

Image suite