MÉTÉOROLOGIQUES

IMAGERIE SATELLITE ET RADAR



Interprétation de l'imagerie

L'imagerie satellite doit, au sens de la réglementation, être considérée par l'usager comme une observation météorologique dont les limites sont rappelées par l'annexe 3 OAC.
D'une manière générale, la complexité des images issues des satellites, rend délicate leur interprétation météorologique, notamment en raison de l'existence d'artefacts ou de masque des nuages hauts sur les couches inférieures.

Image visible

Cette image visualise en première interprétation la densité des masses nuageuses éclairées par le soleil (quantité de lumière réfléchie par les nuages ou la surface de la Terre). Elle ressemble à une photographie noir et blanc. La mer apparaît en noir (ou très foncée) car l’eau est un mauvais réflecteur. Les sols (donc les zones sans nuage) apparaissent dans une gamme de gris. Les systèmes nuageux apparaissent très blancs, d’autant plus blancs qu’ils sont épais. Certains sols peuvent avoir des réflectivités qui peuvent les faire passer pour des nuages (la neige par exemple). Ce type d'image n’est pas exploitable de nuit.

Image Canal Visible

Image infrarouge

Le principe de l’infrarouge est la mesure du rayonnement émis par le sol ou par les nuages, qui dépend de la température de surface de l’objet, vue de l’espace. Donc cette image, prise par une caméra thermique, permet de visualiser, en première approximation, la température (radiative) de la couche observée (sommet des nuages ou sol/mer). Pour cela, les valeurs obtenues sont converties en couleurs. Les nuages supérieurs masquent tout ce qui est en dessous. Cependant les nuages fins (semi transparents) d'altitude (cirrus notamment) perturbent cette mesure comme les amas de nuages de petite taille. Enfin, certains sols peuvent avoir des 'réflectivités' (neige par exemple) qui les font confondre avec des nuages.

Image Canal Infrarouge

Image Composition colorée

Cette image est élaborée à partir des canaux infrarouge et visibles (interprétation complexe). Cette imagerie, utilisant des canaux visibles, varie suivant l'heure solaire de la région observée.
Les teintes bleues caractérisent les nuages élevés constitués de cristaux de glace, et quelquefois transparents. Ce sont les nuages cirriformes.
Les nuances jaunes correspondent plutôt aux nuages bas, plus chauds plus ou moins blanchis suivant leur température de sommet (composante bleue dépendante de l'infrarouge thermique). Nous pouvons les classer, suivant leur texture, comme (stratus, stratocumulus, petits cumulus).
Les teintes blanches (tons crème à blanc cassé) correspondent plutôt aux nuages denses, épais et froids, généralement précipitants tels que les Altocumulus, Stratocumulus élevés, et les sommets de Cumulus congestus, amas de cumulus des traînes actives, nimbostratus).
Les Cirrostratus et Cirrus épais s'identifient par un gris clair bleuté.
Une confusion est possible entre les sols chauds (Afrique) et les stratus (nuages bas indétectables la nuit).

Image Canal Coloree

Imagerie radar

Ces images servent à visualiser les zones de précipitations en temps réel, sans renseigner sur leur nature et leur état liquide ou solide, en temps réel. L'image radar est perturbée par des obstacles fixes comme les montagnes ou les constructions au voisinage immédiat de l'antenne. On détermine l’intensité des précipitations par une couleur correspondant à des millimètres d’eau par heure. Un millimètre d’eau égale un litre par mètre carré.

Code des couleurs

Image code couleur

Interpétration des image

Un front se visualise par une bande de précipitations. Un front stratiforme est généralement constitué de couleur bleue et verte. Dans un front pluvio-instable, on observe dans les zones stratiformes de petites taches d’intensité supérieure (vert foncé, jaune, orange ou rouge), qui visualisent les averses. Une tache de couleur jaune, orange, ou rouge, est représentative d’un CB précipitant, le rouge laisse supposer des précipitations sous forme de grêle dans la plupart des cas.

Différenciation des nuages convectifs :

Image DifNuages

Ci-dessous : exemple de front pluvio-instable, avec de la pluie et quelques fortes averses (en jaune).

Image Radar Averse

Ci-dessous: exemple de front avec des pluies continues, plus denses au niveau de la ligne jaune, avec des orages (Cb), impacts rouges dans la masse nuageuse du front.

ImageRadarOrage.png

Il est recommandé de porter une attention particulière lors des situations de traîne convective ou active : une image satellite ou radar n’est représentative de la situation qu’à l’heure de validité indiquée sur son cartouche, et ne donne pas directement d’indication sur l’évolution d’une situation.

Image Fin