HISTOIRE DE L'AVIATION

LES HÉLICOPTÈRES



Introduction

L'hélicoptère est un aéronef dans lequel la sustentation et les déplacements sont assurés par une ou plusieurs voilures tournantes dites "rotors" (on appelle "voilure" l'ensemble de la surface portante d'un avion).
Ce sont les Chinois qui ont inventé un jouet, dit "toupie volante" qui s'élevait en tournant rapidement. Plus près de nous, Léonard de Vinci au début du XVI` siècle, fut le premier à concevoir un engin susceptible de soulever un être humain. Il fit des dessins représentant un appareil à rotor hélicoïdal. Voir Voler le rêve de l'homme - Les premières idées
De la fin du XVIII` siècle au début du XXeme siècle, de nombreux expérimentateurs et des théoriciens se penchèrent sur l'hélicoptère. Il y eut les études et les réalisations de George CAYLEY dans les années 1840 Voir Voler les précurseurs - Les premières essais. Puis Enrico Forlanini (1848-1930) un ingénieur italien bien connu pour ses travaux sur les hélicoptères, les avions, les hydrofoils et dirigeable.
Comme pour les avions beaucoup de dessins et de modèles réduits ont été réalisés et sont restés sans suite.

1907

Gyroplane Bréguet Le Gyroplane Breguet-Richer n° 1, construit par Louis Breguet, est le premier quadrirotor de l'histoire. L’appareil à voilures tournantes était muni d’un moteur de 45 ch et était équipé de quatre hélices bipennes (appelées gyroptères) de 8,10 m de diamètre. Le 24 août 1907, un premier envol à 50 cm de hauteur est réussi dans la cour de l'usine de la maison Breguet, puis 1,50 m le 24 septembre.

Dans l'après-midi du 13 novembre 1907, à la seconde mise en marche, l’appareil se soulève avec son sac de 55 kg (figurant le pilote). Paul Cornu essaie de le maintenir mais il se trouve enlevé. Son frère, Jacques, resté accroché au bâti de l’engin, est presque enlevé, lui aussi. Il s’en faut de peu pour que l’appareil leur échappe. Paul Cornu.png
Cornu Paul Paul Cornu saute alors à plat ventre sur l’une des poignées et, se cramponnant d’une main au châssis, il parvient de l’autre à diminuer l’avance à l’allumage. Le vol ne dure quelques secondes et l’appareil s’élève à une hauteur de 1,50 mètre. Une vraie performance pour l’époque.

1920

Les hélicoptères construits par Emile Berliner étaient une série d'hélicoptères expérimentaux entre 1922 et 1925. Hélicoptère coaxial de 80 Hp piloté par son fils Henry en juin 1920. Berliner 3

1922

Etienne Oehmichen Étienne Oehmichen, savant, ingénieur français, bricoleur de génie, et pilote d'essai laisse derrière lui nombre d'inventions et de théories. Il effectua le 4 mai 1924 à Arbouans (Doubs) le premier kilomètre en circuit fermé en hélicoptère, avec décollage et atterrissage à la verticale. Et pourtant, après sa mort, il a disparu complètement de l'histoire. Comment a-t-il pu sombrer dans l'oubli ?

1923

En 1923 l'ingénieur espagnol, M. Juan de La Cierva inventa un appareil, d'aspect et de principe entièrement nouveaux appelé autogire. Comme un avion, l'appareil avait un fuselage, un train d'atterrissage et des gouvernails de direction et de profondeur, et un moteur qui entrainait une hélice tractive. Mais les ailes étaient remplacées par une hélice appelée rotor de grand diamètre qui assurait la sustentation. L'idée géniale de Juan de La Cierva était que les quatre pales du rotor étaient libres sur leur axe, afin de prendre une position d'équilibre, dirigée suivant la résultante des forces s'exerçant sur elle. Grâce à cette invention l'hélicoptère va effectuer un grand pas en avant. Autogire Cierva

1924

Pateras Pescara Raoul Pateras Pescara, un inventeur argentin, construisit, en Espagne puis en France, des hélicoptères équipés de deux rotors coaxiaux contrarotatifs. Le 16 janvier 1924, il réalise avec le Pescara 2F un vol en ligne droite de 1 160 m en 8 min 13 s7, et le 29 janvier, un vol de 10 min 10 s. Pour assurer les déplacements, le pilote dispose d'un manche à balai muni d'un volant commandant un système de plateaux cycliques. Le 18 avril 1924, il établit un record du monde (enregistré par la FAI) de vol en ligne droite avec 736 mètres en 4 minutes et 11 secondes (soit environ 13 km/h) à une hauteur de 1,8 mètre.

1935

Louis Breguet recrute une équipe menée par René Dorand. En novembre 1933, ils terminent la construction d'un hélicoptère coaxial, appareil équipé de deux rotors superposés: les deux hélices tournent en sens inverse et peuvent être débrayées en cas de panne moteur. Après un premier incident en 1933 et de nombreux essais au sol, l'appareil, appelé le « Gyroplane Laboratoire », réussit son premier vol en 1935. En 1936, piloté par Maurice Claisse, il réussira à voler pendant une heure, à atteindre la vitesse de 121 km/h, et battra le 26 septembre le record d’altitude en montant à 158 mètres. Mais l'appareil restera une machine expérimentale jusqu’en 1939. Gyroplane-Labo.png
Focke Wulf Fw 61 Le Focke-Wulf Fw 61 (désigné plus tard Focke-Achgelis Fa 61) était un hélicoptère expérimental qui marqua le début de la carrière de Henrich Focke en 1932. Il avait été réalisé en deux exemplaires dans les années 1935-1936 par la société Focke-Wulf (Focke-Wulf Flugzeugbau AG) qu'il avait fondée en 1923 avec Georg Wulf. Il s'avéra rapidement que c'était le premier modèle d'hélicoptère entièrement fonctionnel au monde.

1939 -Vought-Sikorsky 300

Le véritable père de l'hélicoptère parait être Igor Sikorsky. Né en Russie, il y mit au point plusieurs modèles d'avion et il y construisit le premier quadrimoteur. Il quitta la Russie au moment de la Révolution d'Octobre et, après un bref séjour en France, il partit aux États-Unis où il poursuivit les recherches aéronautiques, surtout pour les hydravions. Devenu citoyen américain, il s'intéressa tout particulièrement aux hélicoptères

D'une conception révolutionnaire, le VS-300 était équipé d'un moteur 4 cylindres de 75 chevaux à refroidissement par air. Le diamètre du rotor principal tripale était de 8,53 mètres. Il possédait en outre un rotor anti-couple relié au rotor principal par un boîtier d'engrenage. La structure de la cellule consistait en tubes métalliques et seul l'appareil qui effectua les essais en vol possédait un carénage aérodynamique. Le premier vol eut lieu le 14 septembre 1939 : l'appareil était relié au sol par des câbles de guidage. Le premier vol libre eut lieu le 13 mai 1940. Un an plus tard, le 6 mai 1941 Sikorsky établit un record d'endurance avec le VS-300 en restant en l'air 1h 32min 26s. Sikorsky VS300

1942 - Sikorsky XR4

SikorskyXR4 Un autre de ses prototypes, le XR4, a fait son premier vol le 13 Janvier 1942. La même année il parcourut la plus longue distance, Stratford dans le Connecticut jusqu'à Dayton dans l'Ohio, soit environ 1.225 km. Il effectua 100 heures de vol sans incident majeur, et à une vitesse approchant 140 km/h. Il allait donner naissance aux R-4, opérationnels dans l'US Air-Force dès la fin de la Seconde Guerre mondiale et qui ouvraient l'ère industrielle de l'hélicoptère.

L'hélicoptère est un moyen de transport très souple d'utilisation car il s'affranchit de toutes les infrastructures nécessaires aux avions. Rapide et confortable sur de courtes distance, il connaît une vogue croissante qui augmente sans cesse grâce à l'apparition de machines à faible coût d'exploitation. Par contre il ne peut transporter qu'un faible nombre de passagers et, dans la plupart des cas, il est sans grand intérêt pour les distances supérieures à 400 km. L'hélicoptère allait faire ses preuves pendant la guerre de Corée, puis en Indochine et pendant la guerre d'Algérie. Quelque 2.000 hélicoptères furent utilisés par les forces américaines dans la guerre du Viêt-Nam pour l'observation, pour l'acheminement des hommes et du matériel et pour l'évacuation des blessés.

Il est impossible de décrire tous les hélicoptères, nous allons donc en présenter seulement quelques uns.

1942 - Focke-Achgelis Fa 223 Drachen

Focke FA 223 Le Focke-Achgelis Fa 223 Drachen (Dragon) était un hélicoptère développé par la société allemande Focke-Achgelis pendant la Seconde Guerre mondiale. C'est sur cet appareil que fut mis au point le dispositif de plateau cyclique généralement utilisé encore aujourd'hui et qui permet au pilote de commander les pales du rotor. Bien qu'il soit connu pour être le premier hélicoptère a être produit en série, seulement 20 ont été construits car sa production a été entravée par les bombardements alliés de l'usine.

1946 - Bell 47

Premier hélicoptère de Bell conçu par Arthur M. Young, le Bell 47 effectua son premier vol le 8 décembre 1945 est fut certifié pour une utilisation civile le 8 Mars 1946. Il est équipé d'un moteur à piston, d'un rotor à deux pales et d'un rotor de queue. L'U.S.A Air Forces passa commande en 1947 puis l'US Navy. L'ALAT française a utilisé plusieurs dizaines de ces hélicoptères notamment pour son école de pilotage à DAX. L'appareil fut construit dans un grand nombre de versions et de sous-versions dont la plus aboutie fut la version Bell 47 G. L'appareil fut produit par Bell jusqu'en 1974 et continua à être produit sous licence dans de nombreux autres pays. Plus de 5600 hélicoptères Bell 47 ont été produits, y compris ceux produits sous licence. Bell 47

1953 - SO.1221 Djinn

SNCASO Djinn Le Djinn est un hélicoptère français dont le rotor est entraîné par réaction de gaz, comprimés par la turbine génératrice de gaz, injectés au niveau du moyeu rotor et canalisés jusqu'à l'extrémité des pales. L'absence de réaction au niveau du couplage moteur-rotor permet de faire l'économie d'un rotor anticouple. La totalité de la puissance est donc utilisée en portance. Hélicoptère biplace d'observation et de liaison, il effectua son premier vol le 16 décembre 1953 et fut construit en 178 exemplaires dont 100 pour l'armée française.

1954 - Sikorsky H-34 Choctaw

Le Sikorsky H-34 (désignation de la société S-58) est un hélicoptère militaire à moteurs à piston. Celui-ci était monté dans le nez, avec un arbre d'entraînement traversant le poste de pilotage et aboutissant au-dessus du compartiment cabine. Le H-34 a servi, pour les forces armées de vingt-cinq pays. Les différents rôles incluaient le transport utilitaire, la lutte anti-sous-marine, les missions de recherche et de sauvetage et le transport de personnalités (VIP). Dans la version standard de transport, l'hélicoptère pouvait embarquer entre 12 et 16 soldats ou 8 personnes sur civière. Il fut construits en 1800 exemplaires dont 166 en France et 356 au Royaume-Uni. Sikorsky H34

1955 - SNCASE SA.313 Alouette II

Alouette II L'Alouette II est un hélicoptère léger polyvalent produit sous diverses versions par le constructeur aéronautique français SNCASE, devenu l'Aérospatiale, puis Eurocopter et maintenant Airbus Helicopters. C’est aussi le premier hélicoptère au monde certifié avec une turbine à gaz Artouste. Le 6 juin 1955, à Buc, le SE.3130-02 piloté par Jean Boulet atteignit 8 209 mètres, battant ainsi le record d'altitude pour hélicoptères (Catégories E1 et E1b). Le 3 juillet 1956 une Alouette II de présérie allait récupérer à plus de 4 000 m un alpiniste victime d’un malaise cardiaque. Il fut construits 1300 exemplaires.

1955 - Vertol H-21

Le Vertol H-21 est le premier hélicoptère lourd de transport utilisé en grand nombre dans des opérations militaires. Développé à partir de 1945, il effectue son premier vol le 11 avril 1952. Le modèle cesse d’être opérationnel dans l’US Army en 1967 et, dans l’armée française, à la fin des années 1960. Il possède deux rotors en tandem. Il reçoit plusieurs noms, « Workhorse » (« cheval de trait »), mais il est plus connu sous le nom de « Banane volante » (« Flying banana ») en raison de sa forme destinée à empêcher les deux rotors d’interférer l’un avec l’autre. En tant qu'hélicoptère de transport d’assaut, il pouvait théoriquement transporter une vingtaine d’hommes et en tant qu'hélicoptère d’évacuation sanitaire, il pouvait transporter une douzaine de brancards. Il fut construits à environ 700 exemplaires. Vertol Bananne

1955 - SNCASE SA.313 Alouette III

Alouette III L'Alouette III est un hélicoptère léger polyvalent français dérivé de l'Alouette II. Equipé l'Artouste III B de "Turboméca", de construction semi-monocoque et reposant sur un train tricycle Messier à roue avant orientable et dont le fuselage était entièrement caréné, l'appareil pouvait emporter sept personnes (un pilote et six passagers). La possibilité d'effectuer des évacuations au treuil (capacité 175 kg), et la bonne adaptation de la cabine aux missions sanitaires, puisqu’on pouvait loger en cabine deux civières, un malade assis et un assistant médical, ont fait de l'Alouette III un appareil très prisé pour toutes les missions de sauvetage. Il pouvait également transporter 740 kg de fret en cabine et 750 kg en charge externe. L'appareil fut construits 1450 exemplaires.

1961 -Mil Mi-8

Le Mil Mi-8 est un hélicoptère polyvalent conçu et fabriqué en URSS par Mil à Kazan et Oulan-Oude. Son premier vol eut lieu en juin 1961. Son rotor principal à 5 pales est entraîné par deux moteurs à turbine Isotov et capable de vol monomoteur en cas de panne d'un moteur et mais son train d'atterrissage n'est pas rétractable. Conçu au départ comme un simple hélicoptère de transport, il montra rapidement des aptitudes pour toutes sortes de missions de combat comme l'appui-sol à l'aide de roquettes et d'un canon. Il peut être équipé d'un treuil pour fret capable de soulever une charge de 3 t plus un treuil de sauvetage pouvant soulever une charge de 150 kg. Mil-Mi-8

1961 - Sikorsky S-61

Sikorsky S-61N Le Sikorsky S-61 (nomenclature constructeur), plus connu sous son appellation militaire de SH-3 Sea King est un hélicoptère biturbine de lutte anti sous-marine et de secours en mer. Il est en service dans l'US Navy et dans un grand nombre d'autres forces armées de par le monde. Il a été conçu pour être un appareil embarqué de l'aéronavale. Le rotor principal à 5 pales et la queue de l'hélicoptère peuvent donc être repliés pour faciliter le stockage. Le Sea King a été construit sous licence au Royaume-Uni, en Italie et au Japon. Il peut être également utilisé pour la lutte contre les incendies. L'appareil fut construits 119 exemplaires.

1961 - Boeing CH-47 Chinook

Le CH-47 Chinook est un hélicoptère de transport lourd d'origine américaine fabriqué par Boeing. Ses deux rotors en tandem et sa forme en font un hélicoptère facilement reconnaissable. Il est conçu pour transporter l'artillerie, les troupes, des munitions, du carburant et des fournitures sur les théâtres d'opérations militaires. La configuration des rotors en tandem fournit des qualités de vol exceptionnelles permettant au CH-47 de fonctionner dans des conditions d'altitude, climatiques et de vent de travers et qui empêchent la plupart des autres hélicoptères de voler. Il dispose d'une rampe de chargement large à l'arrière du fuselage et de trois crochets de fret ventral externes. Vendu dans 16 pays il est construit à ce jour à 1200 exemplaires.  CH 47 Chinook

1961 - Sikorsky CH-54

Sikorsky CH-54 Le CH-54 Tarhe, également appelé Skycrane ou insecte volant est un hélicoptère lourd bimoteur conçu par Sikorsky Aircraft pour l'armée des États-Unis. Le CH-54 a une capacité de charge utile externe maximale de 12 t. L'hélicoptère CH-54 est utilisé à des fins civiles comme la construction et lutte contre l'incendie.

1963 - Hughes/MD 500

Le Hughes MD 500 est un hélicoptère civil américain développé par Hughes Helicopters sur la base du OH-6 Cayuse, mais c'est également le nom usuel de la gamme d'hélicoptères légers du même constructeur incluant les MD 500E, MD 520N, et MD 530F. Il fut construit à 4700 exemplaire. Des différents modèles étaient prévus en configuration cinq ou sept places selon les besoin des clients, et des versions bénéficiant de moteurs plus puissants furent également développé sous le nom Hughes 500U et plus tardivement, Hughes 500C. Hughes MD 500

1966 - SA321 Super Frelon

HelSuperFrelonpng Le SA.321 Super Frelon est un hélicoptère lourd conçu par la société française Sud-Aviation, en collaboration avec Sikorsky (rotors) et Fiat (transmission). C'est un hélicoptère amphibie, triturbine qui dont les capacités d'emport sont exceptionnelles : 27 commandos assis ou 15 blessés couchés ou 2 jeeps, pour 22 m3 en charge interne et 4,5 tonnes en charge suspendue. Le chargement au sol se fait par une rampe de chargement arrière. La flottille 32F l'a utilisé pendant 44 ans de 1966 à 2010. Au total 99 Super Frelon ont été construits, 27 pour la France et 72 pour des clients à l’exportation.

1967 - SA340/341/342 Gazelle

La Gazelle est un hélicoptère léger polyvalent conçu par Sud-Aviation et produit par la Société nationale industrielle aérospatiale en collaboration avec Westland Helicopters (Royaume-Uni). Déclinée en deux versions commerciales principales, la majeure partie de sa production fut destinée aux armées (France, Tunisie, Maroc, Royaume-Uni, Yougoslavie, Égypte, Koweït, Irak) mais elle connut également un succès certain dans les milieux civils. Malgré son ancienneté, cet hélicoptère forme encore en 2015 la force principale des hélicoptères de combat de plusieurs pays. Un total de 1775 appareils furent construits. Gazelle

1967 - Bölkow-Blohm Bo 105

BölkowBo105.png Le Messerschmitt-Bölkow-Blohm BO 105 est un hélicoptère léger bimoteur polyvalent allemand développé à partir de 1961 par Ludwig Bölkow et Emil Weiland. Le Bo 105 se distingua comme étant le premier au monde équipé de pales sans articulations de traînée et de battement. Les groupes allemand MBB et français Aérospatiale fusionnèrent plus tard pour former Eurocopter. Le Bo 105 permit au début des années 1970 de constituer le réseau de recherche et sauvetage aérien de l'Allemagne, mais ne remplissant plus par la suite les exigences de l'Union européenne, il sera remplacé dans les organismes de sauvetage par l'EC135.

1967 - Bell AH-1 Cobra

Le Bell AH-1 Cobra était l'épine dorsale de la flotte d'hélicoptères d'attaque de l'armée américaine, il a été remplacé depuis par l'AH-64 Apache. Les versions améliorées continuent à voler avec les forces armées de plusieurs autres nations. Les versions bimoteurs du AH-1 restent en service auprès de United States Marine Corps (USMC) comme hélicoptère d'attaque primaire. D'autres AH-1 ont été reconvertis pour la lutte contre les incendies de forêt. Il fut construit en 1115 exemplaires. Bell Cobra

1968 - SA330 Puma

Puma Le SA.330 Puma est un hélicoptère bimoteur de transport moyen civil et militaire français. Conçu par Sud-Aviation et développé par l'Aérospatiale dans les années 1960, il a été construit en collaboration avec Westland Helicopters. À sa création en 1990, Eurocopter en a poursuivi le développement, rebaptisant les versions militaires Cougar. En tant que transporteur de troupe, jusqu'à 16 soldats peuvent être assis sur des sièges pliables. Dans une configuration d'évacuation des blessés, la cabine peut contenir six civières et quatre membres du personnel médical. Il peut également transporter 2500 kg de marchandises. Il fut construit en 700 exemplaires.

1968 - Mil Mi-12

Le Mil Mi-12 de la société russe Mil est le plus gros hélicoptère jamais construit au monde. Ses deux rotors contrarotatifs sont disposés à l'extrémité de poutres latérales, ce qui permet de faire l’économie d'un rotor de queue. Sa motorisation (deux fois deux moteurs à turbine) a été reprise du Mil Mi-6. Le Mi-12 a permis de battre plusieurs records. Dès le 22 février 1969, le Mi-12 emporta une charge record de 31030 kg à 2951 m d’altitude et le 6 août 1969, 44205 kg à 2255 m. Il fut construit à 2 ou 3 exemplaires. Mil V12 Groningen

1972 - SA365 Dauphin

Dauphin Marine L'AS365 Airbus Helicopters Dauphin anciennement connu sous le nom Eurocopter AS365 Dauphin, est un hélicoptère polyvalent bimoteur de moyen tonnage dérivé du SA 360 Dauphin monomoteur. Il a été initialement développé et fabriqué par la société française Aérospatiale. Depuis son entrée en production en 1975, le type a été en production continue depuis plus de 40 ans. La cabine principale peut accueillir 11 passagers ou 7 en configuration plus spacieuse de VIP. Il est bien adapté à l'exploitation dans des climats d'une température ambiante élevée ou à des altitudes élevées. La version militaire du Dauphin s'appelle Eurocopter Panther. Il fut construit à environ 1000 exemplaires.

1972 - Mil Mi-24

Le Mi-24 est un hélicoptère d'attaque soviétique du constructeur Mil avec une capacité de transport léger. Il est propulsé par deux turbines, dont la puissance s'est accrue au fil des années. Elles sont montées au dessus du fuselage. Le rotor principal est composé de cinq pales. L'avant de l'appareil est occupé par l'équipage, tandis que la partie arrière de la cabine abrite jusqu'à huit soldats équipés. L'armement est son point fort, une grande partie de celui-ci est supporté par deux ailettes encadrant le fuselage, et conçues au départ pour stabiliser l'appareil. Chacune de ces ailettes porte deux points d'emport pour paniers lance-roquettes, rails-éjecteurs de missiles, bombes, systèmes de largage de mines ou nacelles-canons. Plus de 2 500 exemplaires ont été produits et vendus à travers le monde. Mil Mi-24P

1974 - AS350 Écureuil

Ecureuil Le AS350 Écureuil est un hélicoptère léger polyvalent développé par Aérospatiale, puis produit par Eurocopter et par Airbus Helicopters depuis janvier 2014. Cet appareil a la particularité d’avoir été développé en versions mono et biturbine. La cabine est aménagée pour deux pilotes sur des sièges individuels et trois ou quatre passagers sur une banquette arrière, mais de nombreuses options d’aménagement sont possibles. En mai 2005, un hélicoptère Ecureuil AS350 B3 s'est posé deux fois de suite à 8.850 mètres sur le sommet de l'Everest (Népal), pulvérisant ainsi le record du monde de posé et de décollage en altitude. Depuis ce record n'a jamais été battu. En 2010, le 5000e appareil a été livré à une société française.

1977 - Westland Lynx

Le Westland Lynx est un hélicoptère militaire britannique conçu conjointement avec Aérospatiale et construit par Westland Helicopters dans son usine de Yeovil. Le Lynx est un hélicoptère classique biturbine (Rolls-Royce) entraînant un rotor principal à 4 pales. Il est entré en utilisation opérationnelle en 1977 et a été adopté plus tard par les forces armées de plus d'une douzaine de pays. Il a la distinction d'être le premier hélicoptère entièrement voltige du monde. Environ 450 appareils furent construits. Lynx Marine

1979 - Robinson R22

Robinson R22 Le Robinson R22 est un hélicoptère civil léger, biplaces, produit par la compagnie Robinson Helicopter depuis 1979. Doté d'un moteur à pistons de marque Lycoming, il se distingue par son faible coût d'exploitation ; il est donc très apprécié pour l'école de début bien que son pilotage soit jugé particulièrement délicat en raison de la faible inertie résultant d'un rotor bipale et d'un moteur de faible puissance. Quelques années après sa sortie, le Robinson R22 a donné naissance à une machine plus spacieuse et plus puissante, le Robinson R44, doté d'un moteur à pistons 6 cylindres 245 ch et pouvant emporter quatre personnes.

1979 -Sikorsky UH-60 Black Hawk

Le UH-60 Black Hawk est un hélicoptère utilitaire moyen. Conçu par Sikorsky Aircraft Corporation pour remplacer le UH-1 Huey qui devenait obsolète, ce nouvel hélicoptère effectua son premier vol en 1974 et fut admis au service actif en 1979. La présence de deux grandes portes coulissantes des deux côtés du fuselage permettent un chargement/déchargement rapide de l'appareil. L'UH-60 a été décliné en de nombreuses versions, soit pour les forces armées des États-Unis, soit pour de nombreux clients militaires ou civils, américains ou étrangers. Plus de 40 000 appareils ont été construits. Sikorsky Blackhawk

1980 - Sikorsky S-76

Sikorsky Pescauno Le Sikorsky S-76 Spirit est un hélicoptère bimoteur de 14 places en moyenne à usage commercial. Il est produit par le constructeur américain Sikorsky Aircraft Corporation. C'est un appareil polyvalent de taille moyenne. Plusieurs versions ont été construites. La dernière la version S-76D a été certifiée par la FAA le 12 octobre 2012, elle bénéficie de modifications importantes lui permettant de maintenir en vol un régime de croisière économique en carburant mais avec un régime plus élevé au décollage et à l'atterrissage. Le Sikorsky S-76 fut construit à environ 500 exemplaires.

1983 - Mil Mi-26

Le Mil Mi-26 est l'hélicoptère le plus lourd et le plus grand jamais construit en série au monde. Il est propulsé par deux turbomoteurs Lotarev D-136 de 11 400 CV chacun et possède un rotor principal à huit pales. Les pales, les glaces du poste de pilotage et les entrées d'air des moteurs sont chauffées pour permettre le dégivrage lors des missions par très basses températures. On peut accéder à la soute par une porte arrière et une rampe. La version passagers peut transporter jusqu'à 85 personnes ou une charge de 20 tonnes en soute. Il fut construit à environ 300 exemplaires. Mil Mi26 MAKS

1984 - Boeing AH-64 Apache

AH-64 Apache L'AH-64 Apache est un hélicoptère bimoteur d'attaque tout temps développé par McDonnell Douglas (maintenant Boeing). Ce biplace en tandem dispose d'un ensemble de capteurs montés sur le nez pour les systèmes d'acquisition de cible et vision de nuit et de quatre points d'emport montés sur des pylônes. Il est entré en service avec l'armée américaine en 1984 et a été exporté vers l'Egypte, la Grèce, Israël, les Pays-Bas, le Japon, l'Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis (EAU) et le Royaume-Uni. 2000 appareils ont été construits (2013).

1987 - Kamov Ka-50

Le Kamov Ka-50 est un hélicoptère de combat russe. C'est actuellement le seul à être monoplace, doté de rotors contrarotatifs et d'un siège éjectable. Il a été conçu dans les années 1980 et mis en service dans l'armée russe en 1995. Le Ka-50 est très certainement un des meilleurs hélicoptères d'attaque actuellement disponible sur le marché, notamment en terme d'armement, de rusticité, de performances et d'électronique. Mais sa configuration, soit monoplace soit biplace côte-à-côte, surprend. Kamov Ka-50.png

2000 - Kawasaki OH-1

Kawasaki Oh1 Le Kawasaki OH-1 Ninja est un hélicoptère biplace en tandem, biturbine de reconnaissance armée développé par la firme japonaise Kawasaki Heavy Industries. Il est le premier hélicoptère entièrement développé au Japon. Le OH-1 est alimenté par deux turbomoteurs Mitsubishi TS1. Les pylônes externes peuvent transporter des missiles sol-air, tandis que les pylônes internes sont capables de transporter des réservoirs de carburant externes pour augmenter l'autonomie.

2002 - Eurocopter EC145

L'Eurocopter EC145 anciennement appelé BK117 est un hélicoptère polyvalent bimoteur. Il est le résultat d'un développement conjoint de 1979 entre Messerschmitt-Bölkow-Blohm (MBB) et Kawasaki Heavy Industries (KHI). La division hélicoptères de MBB (aujourd'hui EADS) fusionna en 1992 avec la division hélicoptères de aérospatiale pour former Eurocopter, aujourd'hui Airbus Helicopters. L'EC145 bien adapté pour les missions de secours est proposé dans différentes versions : (évacuation sanitaire/hôpital volant/transport de passagers/VIP etc.) et peut être équipé d'un treuil. Plus de 800 hélicoptères légers BK117/EC145 ont été vendus dans le monde en 2010. HelEC145.png

2005 - Eurocopter EC665 Tigre

Eurocopter Tigre L'Eurocopter EC665 Tigre est un hélicoptère d'attaque franco-allemand développé et construit par Airbus Helicopters, anciennement Eurocopter. Le poste de pilotage est en tandem avec le pilote à l'avant et le mitrailleur à l'arrière. Le Tigre dispose, de jour comme de nuit, d'une grande précision de tir. Ses systèmes de visée calculent instantanément la trajectoire de la cible. A titre d'exemple, sa tourelle-canon THL 30, qui a un débattement de +/-90° horizontalement et -25/+28° verticalement, peut tirer des obus de 30 mm, de jour ou de nuit, sur une cible mobile ou immobile. Le nombre d'appareils construit est supérieur à 120.

2006 - Mil Mi-28

Le Mi-28 est un hélicoptère bimoteur d'attaque russe de nouvelle génération conçu par Mil. Il ne dispose pas de fonction secondaire de transport comme le Mi-24 et est surtout destiné à un rôle anti-char. Le Mi-28 dispose d'une cabine biplace en tandem entièrement blindée, y compris le pare-brise, qui résiste à l'impact de balles 7,62 et 12,7 mm et à des fragments de coque de 20 mm. MIL MI-28

2008 - Mil Mi-38

MIL MI-38 Le Mil Mi-38 est un hélicoptère russe réalisé par Kazan Helicopter et le bureau d'études MIL. La société Euromil a été spécialement créée dans le but de développer, produire et commercialiser cet appareil qui doit succéder aux modèles Mi-8 et Mi-17. Le deuxième prototype a établi un record d'altitude en atteignant 8,620 mètres (28,280 pieds) sans une charge utile. Le Mi-38 peut transporter des marchandises et des passagers, et peut également être utilisé comme un hélicoptère de recherche et de sauvetage, ainsi que pour des missions offshore. La cabine possède des dimensions de 8,63×2,63×1,84 m avec rampe de chargement comprise.

2010 - Eurocopter X3

L'Eurocopter X3 est un gyrodyne expérimental construit par Airbus Helicopters. Le X3 est le démonstrateur technologique du H3 (High-speed Hybrid Helicopter), un hélicoptère hybride à grande vitesse et long rayon d'action. Le démonstrateur X3 est doté de deux turbines qui entraînent, par une seule boîte d'engrenages, un rotor principal horizontal à 5 pales et les deux propulseurs à hélice installés sur des moignons d'ailes. La propulsion est assurée par deux moteurs Rolls-Royce/Turbomeca RTM322 ; ils sont reliés aux hélices par un arbre. Le 7 juin 2013, le X3 a volé à 472 km/h à 10 000 pieds, et auparavant a atteint 487 km/h en descente, devenant ainsi le gyrodyne le plus rapide du monde. Après plus de 155 heures de vol enregistrées en 199 sorties, Airbus Helicopters remet le X3 au musée de l’Air et de l’Espace le 17 juin 2014. Euro X3
Image Haut de page