HISTOIRE DE L'AVIATION

L'AVIATION MARITIME PREMIERE PARTIE



Introduction

Dés la naissance de l’aéroplane ces créateurs tout comme les milieux chargés de la défense nationale ont eu conscience du rôle qu’il pouvait jouer dans le domaine militaire terrestre. Mais la portée de cette arme sur mer était plus difficile à résoudre car il fallait tenir compte des conditions particulières du milieu maritime. Les chercheurs s’orientèrent dans deux voies : - faire décoller et atterrir l’appareil à partir d’un bateau - transformer l’aéroplane pour qu’il puisse décoller et atterrir de façon autonome. C’est l’américain Eugène Ely qui réussit le premier à décoller le 14/11/1910 d’une plate forme aménagée sur le croiseur "Birmingham" puis le 18/01/1911 à poser son avion sur le "Pennsylvania". C’est un autre américain l’officier de marine Chambers qui inventa l’ancêtre de la catapulte en construisant un engin à air comprimé capable de lancer un avion du pont d’un navire. Début 1914 l’ Aviation maritime n’existait pour ainsi dire que de nom et c’est un décret de juillet 1914 qui lui donne naissance. Lorsque la guerre éclate l’ Aviation maritime n’a qu’un seul centre actif à Saint Raphaël qui abrite une dizaine d’hydravions de quatre types différents et aux performances médiocres.Revue Icare N° 88

1910 - Naissance de l'aviation maritime

Henri Fabre construit le premier hydravion (que l'on appelait un "aéroplane marin") et le 28 mars 1910, il réussit le premier décollage sur l'eau, à l'étang de Berre. L'hydravion sera longtemps un concurrent de l'avion.
Hydravion Fabre  sur Eau

Charles et Gabriel Voisin

Charles et Gabriel Voisin

Hydravion Voisin Eau

Ely au decollage Le 14 novembre 1910 Eugene B. Ely sur Curtiss Pusher fut le premier à décollé depuis le pont d'un navire

Une plate-forme construite en bois à la proue de l'USS Birmingham avec une pente pour faciliter le décollage, annonçant ainsi le principe du porte-avions
USS Birmingham
Curtiss Dec bateau Et le 18 janvier 1911 Eugène B.Ely toujours avec son Curtiss Pusher réussit le premier appontage sur le pont du croiseur américain "Pennsylvania" ancré dans la baie de San Francisco.
Le US Pennsylvania avait été transformé et une plate-forme en bois longue de 35 m recouvrait le pont avant.
Ely roulage
Ely roulage L'avion est équipé de trois crochets fixes chargés d'accrocher une des 22 cordes tendues en travers du pont, lestées à chaque extrémité de sacs de sable de 45 kg.


10 janvier 1912 : en Grande Bretagne le lieutenant Charles SAMSON, avec un Short S.38 effectue le premier décollage à partir d'une plateforme aménagée sur une tourelle du cuirassé HMS AFRICA (en rade), et le 2 mai 1912, à partir du croiseur HMS HIBERNIA en mouvement. Bateau Africa

C’est un autre américain l’officier de marine Chambers qui inventa l’ancêtre de la catapulte en construisant un engin à air comprimé capable de lancer un avion du pont d’un navire. Début 1914 l’ Aviation maritime n’existait pour ainsi dire que de nom et c’est un décret de juillet 1914 qui lui donne naissance.
Lorsque la guerre éclate l’ Aviation maritime française n’a qu’un seul centre actif à Saint Raphaël qui abrite une dizaine d’hydravions de quatre types différents et aux performances médiocres.   
Le problème de l’appontage reste longtemps sans solution. C’est le « Furious » qui sera en 1917 le premier véritable porte avions. A l'origine, le Furious devait être un croiseur de bataille. Cependant, il est décidé qu'il sera modifié en porte-avions, comme le seront plus tard ses compagnons de classe les HMS Courageous et Glorious. Le Furious possède ainsi en 1918 une plate-forme pour avions à l'avant, et une autre à l'arrière, séparées par le bloc passerelle et la cheminée au centre1. Ainsi agencé, il participe à la fin de la Première Guerre mondiale, cependant, les superstructures au milieu du navire sont problématiques, et le Furious est remis en chantier en 1922. Il embarquait principalement des Sopwith Strutter et Camel,

Le 2 août 1917, le capitaine de corvette Dunning parvient à poser un Sopwith Pup. L'avion est arrêté par des hommes qui attrapent des crochets fixés sur l'avion au moment où l'avion se pose sur le pont mais au second essai, effectué le 7 août 1917, l'avion ne peut être rattrapé, l'avion tombé à la mer et le pilote succombe. Suite à cet accident, le Furious est de nouveau modifié. La tourelle arrière de 457mm est débarquée et remplacée par un pont d'envol de 91m couvrant un hangar, séparé du pont avant par le bloc-passerelle et la cheminée.
Source : http://forummarine.forumactif.com


AeroAppont
Lancement à bord du « New-Zealand » d’un Sopwith à partir d’une plate forme installée sur une tourelle centrale 1918.
Le HMS New Zealand (« Nouvelle-Zélande ») est l'un des trois croiseurs de bataille construits par la Royal Navy au début des années 1910. Lancé en 1911, il participe notamment à trois batailles de la Première Guerre mondiale : les batailles de Heligoland, de Dogger Bank et du Jutland.


AeroDecol
Image Haut de page