CODES   MÉTÉOROLOGIQUES

MÉTAR ET SPÉCI



- Forme symbolique du Métar ou Spéci

- Description des groupes formant le message

- Vent direction et force

- Visibilité horizontale et Portée visuelle de piste

- Temps présent significatif

- Nébulosité et hauteur des nuages

- Température de l'air et valeur du QNH

- Renseignements complémentaires

Définition du Métar et du Spéci

METAR est le nom de code utilisé pour le chiffrement d'observations météorologiques régulières d'aérodromes. Le nom METAR figure en tête de chaque message d'observation individuel.
Le message METAR est diffusé toutes les heures rondes ou toutes les demi-heures rondes.
Un message METAR comprend généralement une prévision de tendance.

METAR AUTO, ce message contient une observation météorologique d'aérodrome réalisé uniquement par des moyens automatiques et surveillée à distance par le centre météorologique de rattachement de l'aérodrome.
Actuellement ce message ne comporte pas de prévision d'atterrissage ( TEND ou TREND).

SPECI est le nom de code utilisé pour le chiffrement d'observations météorologiques spéciales d'aérodromes avec ou sans prévision de tendance.
Le SPECI est diffusé à n'importe quelle heure. IL est établi en cas de changement important du vent (en direction et /ou intensité), de la visibilité horizontale, de la hauteur et de la nébulosité des nuages bas, etc...
Le nom de code SPECI est inclus en tête de chaque message d'observations spéciales. Les spécifications des lettres symboliques figurant dans les groupes, les remarques qui les concernent et les spécifications de leurs chiffres de code sont identiques à celles qui sont indiquées pour les groupes dans la forme METAR.
SPECI AUTO, ce message réalisé uniquement par des moyens automatiques n'est pas actuellement produit en FRANCE.

En France l'indicateur COR est inséré (Voir Forme symbolique) dans un message METAR ou SPECI lorsqu'une erreur a été commise dans le METAR ou SPECI précédent ou permet d'apporter un complément d'information utile à l'usager.

Forme symbolique du METAR ou SPECI

Metar symbolique

Image Haut de page




Description des groupes formant le message

Lorsqu'un élément n'est pas observé ou qu'un phénomène ne se manifeste pas, le groupe correspondant, ou la portion complémentaire appropriée d'un groupe, est omis du message considéré.



station et validité

Indicateur de la station

Chaque site est affecté d'un code O.A.C.I. unique à quatre chiffres:

Le premier C : indicatif de la zone aérienne mondiale définie par l'OACI (continent ou partie d'un continent).
Exemple : la lettre L pour l'Europe du sud, Israël et la Palestine.

Le deuxième C : indicatif du pays.
Exemple : F pour la France

Le troisième C : indicatif de la zone aérienne du pays concerné.
Exemple : P et O pour l'île de France

Le quatrième C : indicatif de la ville ou de la zone aéronautique.
Exemple : G pour Charles de Gaulle

Date et heure du message

L'heure "officielle" d'une observation est l'heure fixée par la Direction du Service Météorologique intéressé. L'heure "réelle" d'une observation METAR est l'heure à laquelle l'observation de tous les éléments requis est achevée.
Dans le cas d'observations METAR régulières, c'est à dire faites à heures déterminées, on chiffre pour GGggZ l'heure "officielle" de l'observation. Il est entendu que l'heure "réelle" de ces observations doit correspondre à l'heure "officielle".

Dans le cas d'observations METAR autres que les observations régulières, c'est à dire faites à heures non fixées, on chiffre pour GGggZ l'heure "réelle" de l'observation.

Métar auto

Station auto

Dans le cas d'observations automatique l'indicateur AUTO est inséré lorsque le message contient une observation entièrement automatique, c'est à dire sans intervention humaine.

L'indicateur Nil est inséré si le message d'observation est manquant.

Dans un METAR AUTO lorsqu'une partie du groupe est omise, ou que plusieurs parties de groupes différents sont omises, elles sont remplacées par des barres obliques correspondant au nombre de caractères utilisés habituellement pour décrire cette ou ces parties.

Auto partie omise

Image Haut de page




Vent direction et force

Metar Vent direct force

ddd et ff

Groupe de chiffre indiquant respectivement la direction moyenne et la vitesse moyenne du vent observées au cours des 10 minutes précédant le moment de l'observation suivis directement, sans espace, de l'un des indicateurs littéraux KM/H, KT ou MPS.
Toutefois, lorsqu'au cours de cette période de 10 minutes les caractéristiques du vent présentent une discontinuité, les valeurs moyennes sont établies uniquement à l'aide des données obtenues depuis l'apparition de cette discontinuité.
Il y a une discontinuité marquée du vent lorsque une des deux conditions suivantes est remplie pendant une durée de deux minutes au moins:
a) - La direction du vent subit une variation de 30 degrés ou plus avec une vitesse du vent de 10KT avant ou après cette variation de direction .
b) - La vitesse du vent subit une variation de 10KT.

ddd direction du vent

C'est la direction d'où souffle le vent par rapport au Nord géographique, arrondie à la dizaine de degrés la plus proche et exprimée en degrés. Les valeurs inférieures à 100° sont précédées d'un zéro. Le 3ème chiffre de ddd est toujours 0, sauf lorsque le vent est variable en direction (voir ci-dessous).
En cas de vent calme inférieur à 1Kt, ddd est chiffré 000 .
La direction du vent est indiqué par les lettres VRB à la place de la direction moyenne lorsque:
a) - La vitesse du vent est inférieure ou égale à 3KT et la variation totale sur 10 minutes de la direction est supérieure ou égale à 60°.
b) - La vitesse du vent est supérieure ou égale à 3KT et la variation totale sur 10 minutes de la direction est supérieure ou égale à 180°.

ff vitesse du vent

ff est suivi de l'une des abréviations KM/H,KT ou MPS .
En cas de vent calme, ff est chiffrée 00 .
Les vitesses de 100 unités ou plus sont indiquées à l'aide de 3 chiffres. Les valeurs de vitesse inférieures à 10 unités sont précédées d'un zéro.

Gfmfm vitesse maximale du vent

Si au cours de la période de 10 minutes qui précède le moment de l'observation, la vitesse maximale du vent dépasse dans les rafales d'au moins de 10KT (5ms ou 20kmh) ou plus la vitesse moyenne du vent, cette vitesse maximale est chiffrée à l'aide de Gfmfm immédiatement après dddff.

Pour transmettre la vitesse maximale du vent, la lettre G (Gust) est toujours incluse entre les éléments dddff et fmfm.
Note 1 : KM/H, KT ou MPS sont les abréviations normalisées de l'O.A.C.I pour le kilomètre/heure, le nœud et le mètre par seconde .
L'unité de vitesse du vent en FRANCE est actuellement le KT.

dndndnVdxdxdx

Lorsqu'au cours de la période de dix minutes qui précède l'observation:
- La variation de la direction du vent est comprise entre 6O° inclus et 180° exclus.
- La vitesse moyenne du vent est supérieure à 3 KT.
On chiffre les deux directions extrêmes observées, entre les quelles le vent a varié dans le sens des aiguilles d'une montre et la lettre V est insérée entre les deux valeurs.
Les valeurs de la direction du vent inférieures à 100° sont précédées d'un 0 et un vent soufflant de nord vrai est chiffré 360.

dndndn - direction extrême d'un vent variable, dans le sens des aiguilles d'une montre. Ces valeurs sont indiquées par rapport au nord géographique et arrondies à la dizaine de degrés la plus proche.
dxdxdx - direction extrême d'un vent variable, dans le sens contraire des aiguilles d'une montre.
V - Indicateur littéral séparant sans espace les valeurs extrêmes de la direction du vent.

Image Haut de page




Visibilité horizontale

Visibilité horizontale

VVVV visibilité horizontale dominante

C'est la visibilité la plus grande qui est atteinte ou dépassée dans plus de la moitié du cercle d'horizon ou plus de la moitié de la surface de l'aérodrome. Ces zones peuvent comprendre des secteurs contigus ou non contigus.
La visibilité dominante est indiquée en mètres par quatre chiffres:
Exemple: 3500 (trois mille cinq cents mètres)

Elle peut être évaluée par un observateur ou par des systèmes d'instruments (capteurs).
La visibilité pour l'exploitation aéronautique correspond à la plus grande des deux valeurs suivantes:
a)- La plus grande distance à laquelle on peut voir et reconnaître un objet noir de dimensions appropriés situé près du sol lorsqu'il est observé sur un fond lumineux ( POM ).
b)- La plus grande distance à laquelle on peut voir et identifier des feux d'une intensité voisine de 1000 candelas lorsqu'ils sont observés sur un fond non éclairé.

Note 2: POM Portée Optique Météorologique, est la longueur du trajet que doit effectuer un faisceau de rayons lumineux parallèles, émanant d'une lampe à incandescence à une température de couleur de 2700 K pour que l'intensité du flux soit réduite de 95 %. Elle est mesurée par un transmissomètre / luminancemètre ou par un couple diffusomètre / luminancemètre.

En France b) n'est pas appliqué. La visibilité sera toujours la POM.

La visibilité indiquée est une visibilité moyenne sur 10 minutes. Toutefois, si au cours des 10 minutes précédent immédiatement l'observation, il y a une discontinuité marquée, seules les valeurs observées depuis cette discontinuité sont prises en compte.
La discontinuité doit avoir une durée de 2 minutes et plus et le seuil 800m ou 1500m ou 3000m ou 5000m est franchi.

La visibilité horizontale est exprimée en mètres:

Lorsque la valeur se situe entre deux tranches, elle est arrondie par défaut à la tranche inférieure.
- jusqu'à 800m, la visibilité est arrondie par défaut au multiple de 50m immédiatement inférieur.
- entre 800m et 5000m elle est arrondie par défaut au multiple de 100m immédiatement inférieur.
- de 5000m à 9999m elle est arrondie par défaut au multiple de 1000m immédiatement inférieur.
- 9999signifie 10KM ou plus.

VnVnVnVnDv visibilité minimale

Lorsque la visibilité n'est pas la même dans toutes les direction, on chiffre la visibilité minimale si l'une des deux conditions suivantes est respectée:
a) - la visibilité minimale est inférieure à 1500m
b) - la visibilité minimale est inférieure à 5000m et inférieure à 50% de la visibilité dominante.

L'indicateur Dv à la fin la visibilité minimale indique la direction de la plus mauvaise visibilité à l'aide de lettres de rose: N,NE,E,SE,S,SW,W,NW .
Si la visibilité minimale est observée dans plusieurs directions, seule la direction la plus importante pour l'exploitation de l'aérodrome sera indiquée.
Si la visibilité fluctue rapidement ( impossibilité d'établir une visibilité dominante) seule la visibilité minimale sera indiquée sans indication de direction.
.
Dans les METAR AUTO lorsque les capteurs de visibilité sont localisés de telle façon qu'aucune variation ne peut être indiquée, la valeur de visibilité indiquée est suivie de NDV
En France, NDV est toujours inclus dans le METAR AUTO soit à la suite de la visibilité minimale à la place de DV lorsqu'elle est signalée, soit à la suite de la visibilité dominante lorsqu'elle est signalée sans la visibilité minimale.
D'autre part lorsque la visibilité horizontale est supérieure ou égale à 10 Km le groupe VVVVVnVnVnVnDv peut-être remplacé par le mot CAVOK sous certaines conditions.

Portée visuelle de piste

Portée visuelle de piste

La portée visuelle de piste est mesurée avec des transmissomètres ou des diffusomètres à diffusion frontale et basée sur l'intensité maximale disponible sur la piste.
Les valeurs de la RVR mesurées doivent être représentatives:
a) - de la zone de toucher des roues de la piste d’atterrissage disponible destinée aux opérations d'approche de non précision ou de CAT I;
b) - de la zone de toucher des roues, du point médian de la piste destinée aux opérations d'approche de CAT II (en France, il n'y a pas actuellement d'aérodrome CAT II);
c) - de la zone de toucher des roues, du point médian et de l'extrémité d'arrêt de la piste destinée aux opérations d'approche de CAT III.

Note 3 : RVR = terminaison anglo-saxon pour Runway Visual Range norme O.A.C.I. Remplacé par le terme français PVP = Portée Visuelle de Piste. Pour évite toutes confusions seul le terme RVR sera employé.

R indicateur littéral de la RVR

L'indicateur littéral R suivi immédiatement du numéro de la piste DRDR précédé de toujours le message d'observation de la runway visual range.

DrDr numéro de la piste

On distingue les pistes parallèles entre elles en ajoutant à: DrDr les lettres L, C, R qui indiquent respectivement la piste gauche, la piste centrale ou la piste droite.
Lorsque l'élément DrDr est indiqué, il est toujours séparé de l'élément: VrVrVrVr par une barre oblique.

VrVrVrVr Runway Visual Range en mètres

Ce ou ces groupes indiquent la valeur moyenne et la tendance de la RVR de la piste ou des pistes sur la période de 10 minutes qui précède immédiatement l'observation. Si au cours de cette période on constate une variation (par exemple, advection soudaine de brouillard, apparition ou cessation rapide d'une averse de neige....etc) seules les données observées après cette variation sont retenues pour chiffrer les valeurs moyennes de la RVR, variations et tendances.

Echelles utilisées pour communiquer les RVR :
a)- échelons de 25m, pour les RVR inférieures à 400m
b)- échelons de 50m, pour les RVR comprises entre 400m et800m inclus
c)- échelons de 100m, pour les RVR supérieures à 800m

Toute valeur observée qui ne correspond pas à l'un des échelons de l'échelle de mesure est arrondie à l'échelon immédiatement inférieur de, cette échelle.

VrVrVrVrVVrVrVrVrI

Ce groupe indique dans l'ordre la valeur minimale et maximale de la valeur moyenne évaluée sur une minute au cours de la période des 10 dernières minutes.
Ce groupe est chiffré lorsqu'une des conditions suivante est remplie:
a) - variation de plus de 50m par rapport à la valeur moyenne.
b) - variation supérieure à 20% de la valeur moyenne.

Portée visuelle de piste

I indicateur de tendance des valeurs de la RVR

Ces variation étant évaluées sur une période de 10 minutes lorsque l'écart entre les RVR moyennes des cinq premières et des cinq dernières minutes est supérieur ou égal à 100 mètres on chiffre:
- I = U (UP) pour un accroissement de la RVR
- I = D (DOWN) pour une décroissance de la RVR
- I = N (NOSIG) sans changement de la RVR
> Lorsqu'il n'est pas possible de déterminer la tendance, il n'est pas inclus dans le message.

MVrVrVrVr ou PVrVrVrVr

Si la RVR est, soit inférieure, soit supérieure aux valeurs limites possibles que l'on peut obtenir avec le système de mesure instrumentale, le groupe VRVRVRVR est précédé de l'indicateur littéral :
- M minimum mesurable par transmissomètre
- P maximum mesurable par transmissomètre

Exemple : M0075 indique que la RVR est inférieure à 75 m
P1500 indique que la RVR est supérieure à 1500m


Image Haut de page




Temps présent significatif

Temps significatif

Un ou plusieurs groupes w'w' , mais pas plus de trois sont utilisés pour chiffrer les phénomènes de temps présent observé sur l'aérodrome ou au voisinage de celui-ci présentant une importance pour l’exploitation aéronautique. L'indicateur d'intensité, le descripteur et les abréviations littérales sont associés sous forme de groupes de deux à sept caractères pour indiquer les phénomènes du temps présent.

Pour coder le groupe w'w' , les différents éléments du Code 4678 sont utilisés dans l'ordre suivant:
a) - L'indicateur d'intensité si nécessaire ou de proximité
b) - L'abréviation du descripteur si nécessaire
c) - Abréviations ou combinaison d'abréviations littérales correspondant aux phénomènes météorologiques observés.
Si un ou plusieurs phénomènes sont observés, des groupes w'w distincts séparés par un espace sont inclus dans le message.
Remarque : Si un ou plusieurs types de précipitations est observé, les abréviations littérales sont associées en un seul groupe, le type dominant de précipitations étant chiffré le premier. Dans ce cas l'intensité est chiffrée en prenant en compte le total de la précipitation.

Indicateur d'intensité ou de proximité

L'intensité d'un phénomène au temps présent est celle mesurée au moment de l'observation. Cette intensité est indiquée seulement pour les précipitations, (se congelant ou pas), averses, précipitations d'orages, chasse-poussière, chasse-sable, ou chasse-neige, tempête de poussière ou de sable.

L'intensité d'un phénomène, faible ou fort est indiquée par le signe correspondant - ou + .

Exemple N°1 : -SHRA (averse faible de pluie)

Exemple N°2: +SHGSRA (averse forte de pluie et de grésil mêlés, avec grésil prédominant)

Le signe d'intensité n'est pas chiffré quand:
- L'intensité du phénomène est modérée
- Les données relatives à l'intensité ne sont pas significatives.

Exemple N°3: RASN (pluie et neige mêlées, d'intensité modérée, avec pluie prédominante).

L'indicateur VC signifiant au voisinage de l'aérodrome ( in the vicinity ), indique que le ou les phénomènes météorologiques sont observés dans un rayon de huit kilomètres autour de l'aérodrome et non sur celui-ci.

VC est utilisé, uniquement avec les abréviations littérales suivantes:

DS, SS, FG, FC, SH, PO, BLDU, BLSA, VA, BLSN et TS

VCFG est utilisé pour chiffrer n'importe quel type de brouillard se produisant en bordure de l'aérodrome.

Descripteurs

MI      mince
BC      bancs
DR      chasse basse ( poussière, sable ou neige)
DR      chasse haute ( poussière, sable ou neige)
SH      averse
TS      orage
FZ      surfondu

MIFG est chiffré si les conditions suivantes sont remplies simultanément:

a) - la visibilité à deux mètres au-dessus du sol est égale ou supérieure à 1000m
b) - la visibilité apparente dans la couche de brouillard est inférieure à 1000m

BCFG, PRFG L’abréviation littérale BCFG est utilisée pour chiffrer des bancs de brouillard et l’abréviation littérale PRFG pour chiffrer le brouillard couvrant une grande partie de l’aérodrome, avec une visibilité apparente dans le banc ou le bouchon de brouillard inférieure à 1000m , le brouillard s’étendant à plus de deux mètres au-dessus du niveau du sol.

Note 4: MI et BC sont utilisés seulement avec l'abréviation littérale FG

DR (Low drifting) est utilisé pour chiffrer: poussières, sable ou neige brassés par le vent mais ne dépassant pas 2m au-dessus du sol.

BL (Blowing) est utilisé pour chiffrer: poussières, sable ou neige brassés par le vent à plus de 2m au-dessus du sol.

Note 5: DR, BL sont utilisés uniquement avec les abréviations littérales DU , SA et S N .

SH est utilisé pour chiffrer une précipitation sous forme d'averses, uniquement en association avec une ou plusieurs abréviations littérales suivantes: RN, SN, PL, GS et GR .

TS est chiffré pour indiquer la présence d'un orage chaque fois qu'un coup de tonnerre est entendu au cours de la période de 10 minutes précédant l'heure du message, que des éclairs soient visibles ou non. Utilisé seul, TS indique un orage sur l'aérodrome sans précipitation.
Utilisé uniquement avec une ou plusieurs abréviations littérales suivantes: RA, SN, PL, GS et GR.

Exemple: -TSRA (orage avec pluie sur l'aérodrome)

FZ est utilisé uniquement pour indiquer la présence de gouttelettes d'eau surfondue ou des précipitations surfondues.

a) - Tout brouillard composé principalement de gouttelettes d'eau à des températures inférieures à 0°C est indiqué comme brouillard givrant, qu'il dépose du givre ou non.
b) - Pour les précipitations surfondues il n'est pas précisé s'il s'agit de précipitations du type averse ou non.

Utilisé seulement avec les abréviations littérales suivantes: FG, DZ et RA .

Exemple: FZRA (pluie surfondue)

Phénomènes météorologiques

DZ      Bruine
RA      Pluie
SN      Neige
SG      Neige en grains
PL      Granules de glace
IC       Poudrin de glace
GR      Grêle
GS      Grésil / neige roulée

a) - I C est chiffré lorsque la visibilité est inférieure à 3000m
b) - GR est chiffré quand les grêlons les plus volumineux mesurent au moins 5mm de diamètre
c) - GS est chiffré quand le diamètre des particules est inférieur à 5mm

Phénomènes obscurcissant - Hydrométéores

FZ      Brouillard
BR      Brume

a) - FG chiffré seul ( sans MI, BC ou VC ) indique une visibilité inférieure à 1000m
b) - BR est chiffré quand la visibilité est réduite entre 1000m et 5000m par des gouttelettes d'eau ou des cristaux de glace en suspension dans l'atmosphère.

Phénomènes obscurcissant - Lithométèores

BR      Brume
SA      Sable
DU      Poussière généralisée
HZ      Brume sèche
FG      Brouillard
FU      Fumée
VA      Cendres volcaniques

Note 6: Les lithométéores sont chiffrés, lorsque ces phénomènes obscurcissant sont prédominants et que la visibilité est inférieure ou égale à 3000m, exceptés dans les cas DRSA et VA .

Autres phénomènes

PO      Tourbillons (sable, poussière)
SQ      Grains
FC      Trombe (terrestre ou marine)
SS      Tempête de sable
DS      Tempête de poussière

SQ = grains est chiffré pour les critères suivants:

a) - L'accroissement de la vitesses du vent atteint au moins 16KT
b) - La vitesse atteint 22KT ou plus pendant 1 minute au moins.

Note 7: Dans le cas de METAR AUTO, l'abréviation UP sera utilisée pour indiquer une précipitation non identifiée par le système d'observation automatique. Des capteurs, associés à un logiciel d'intégration développé par Météo-France, diagnostiquent le temps présent au lieu de leur implantation. Toutes les variétés possibles de temps présent ne peuvent pas être codées automatiquement. Le codage du temps présent dans un METAR AUTO est donc un sous-ensemble des codes demandés pour un METAR ( DZ ou FG ou BR ou RA ou SN ou FZFG ou SHRA ou SHSN ou FZRA ou FZDZ ou TSUP ou SHUP, et les mélanges associés). En particulier, VCFG, MIFG, BCFG et PRFG ne sont pas codés.

Tables 4678

Phénomènes météorologiques
Intensité - faible modéré (pas de qualificatif)
+ forte (bien formé dans le cas des tourbillons de poussière sable et des nuages en entonnoir
Proximité VC (voisinage ou proximité) entre environ 8 et 16 km par rapport au point de référence de l’aérodrome
Descripteur MI mince
BC bancs
PR partiel (couvrant une partie de l’aérodrome)
DR chasse-poussière, sable, neige bas
BL chasse-poussière, sable, neige élevé
SH averse(s)
TS orage
FZ se congelant (surfondu)
Précipitations DZ bruine
RA pluie
SN neige
SG neige en grains
IC cristaux de glace ou poudrin de glace
PL granules de glace
GR grêle
GS grésil, neige roulée
UP précipitation inconnue METAR AUTO
Obscurcissement BR brume
FG brouillard
FU fumée
VA cendres volcaniques
DU poussières généralisées
SA sable
HZ brume sèche
Autres phénomènes PO tourbillon de poussières sable
SQ grains
FC nuage en entonnoir (trombe terrestre ou marine)
SS tempête de sable
DS tempête de poussière


Image Haut de page




Nébulosité et hauteur de nuages

Portée visuelle de piste

La nébulosité des couches nuageuses est chiffrée en application des critères suivants: NsNsNshshshs ou VVhshshs ou NSC.

NsNsNs classification de la nébulosité

La nébulosité est classée par les abréviations suivantes:

NsNsNs = SKC (sky clear = pas de nuage)

NsNsNs = FEW (peu) ciel couvert de 1 à 2 octas.

NsNsNs = SCT ( scattered = nuages épars ) ciel couvert de 3 à 4 octas.

NsNsNs = BKN (broken = nuages fragmentés ) ciel couvert de 5 à 7 octas.

NsNsNs = OVC (overcast) ciel couvert à 8 octas.

FEW, SCT, BKN et OVC sont suivis sans espace par la hauteur de la base de la couche nuageuse correspondante hshshs.

L'étendue de chaque couche nuageuse est déterminée comme s'il n'existait pas d'autres nuages. Seul les nuages convectifs sont chiffrés, et suivent sans espace le groupe de nuages NsNsNshshshs.

- Cb (cumulonimbus)

- TCU (towering cumulus=cumulus congestus), cumulus à forte extension verticale.

Le groupe est répété pour signaler un certain nombre de couches. Ce nombre de couches ne dépasse pas trois, cependant, les nuages convectifs significatifs ( Cb et TCU) lorsqu'ils sont observés, sont toujours signalés. La sélection des couches est établie selon les critères:
a) - La couche (masse) la plus basse, quelle que soit sont étendue est indiquée en premier par FEW, SCT, BKN ou OVC .
b) - La couche (masse) suivante couvrant plus de deux octas est indiquée par SCT, BKN ou OVC.
c) - Puis la couche (masse) immédiatement supérieure couvrant plus de quatre octas est indiquée par BKN ou OVC .
d) - Les nuages convectifs significatifs lorsqu'on en observe et à condition qu'ils n'aient pas déjà été signalés dans l'un des trois groupes ci-dessus.
Note 8: L'ordre du chiffrage des groupes est toujours celui qui va des niveaux inférieurs vers les niveaux supérieurs.

NSC

Le mot NSC (no significant cloud) sera utilisé lorsque les conditions suivantes seront remplies simultanément au moment de l'observation:
a) - pas de nuage sur une hauteur de 1500m (5000ft) au-dessus de l'aérodrome ou sur une hauteur correspondant à la différence entre l'altitude de secteur la plus élevée et l'altitude de l'aérodrome, si cette hauteur est supérieure à 1500m (5000 pieds)
b) - la visibilité verticale n’est pas limitée et l’abréviations CAVOK n’est pas appropriée
c) - il n’y a pas de CB ni de TCU
Note 9: Dans le cas du METAR AUTO, NSC est utilisé lorsqu’aucun nuage n’a été détecté en-dessous de la hauteur du CAVOK si le système est capable de détecter l’absence de CB et de TCU .

hshshs hauteur de masse nuageuse

La hauteur de la base de la couche ou de la masse nuageuse ou la visibilité verticale est chiffrée par intervalles de 30m (100ft) de 0 à 3000m inclus et par intervalles de 300m (1000ft) de 3000m à 30000m . ( hauteur des nuages - Code 1690).
Le symbole hshshs désigne dans les messages METAR émanant d'aérodrome la hauteur au-dessus de l'altitude officielle de l'aérodrome, sinon hshshs désigne la hauteur de la station. Dans les messages TAF on considère comme niveau de sol, l'altitude officielle de l'aérodrome.

Dans le cas du METAR AUTO:
Note 10 : Lorsque l’observation est exécutée par un système automatique et que celui-ci ne peut détecter le type de nuages, le type de nuage est remplacé par /// dans chaque groupe relatif aux nuages hshshs .
Note 11 :Lorsque le système n’a pas détecté de nuage(s), en-dessous de 1500m , on utilise l’abréviation NCD (system auto no cloud detected).

Si la hauteur observée est comprise entre deux hauteurs figurant dans la table, c'est le chiffre du code correspondant à la plus petite de ces hauteurs qui est utilisé.
Pour les stations de montagne, lorsque la base des nuages est inférieure au niveau de la station, le groupe - NsNsNshshshs est chiffré - NsNsNs ///.

Hauteur de la base des nuages Code 1690

Code Métres Code Métres Code Métres
000 30 100 3000 - -
001 30 110 3300 - -
002 60 120 3600 600 18000
003 90 130 3900 610 18300
004 120 - - 620 18600
005 150 - - 630 18900
006 180 - - 640 19200
007 210 200 6000 - -
008 240 210 6300 - -
009 270 220 6600 700 21000
010 300 - - 710 21300
011 330 - - 720 21600
012 360 300 9000 - -
013 390 310 9300 800 240000
014 420 3200 9600 810 24300
015 450 - - 820 24600
016 240 400 12000 - -
017 510 410 12300 - -
018 540 4200 12600 - -
019 570 - - - -
020 600 - - 880 29100
890 - 500 15000 - -
- - 510 15300 990 29700
099 2870 520 15600 > 999 300000


Genre des nuages Code 0500

CI      Cirrus
CC      Cirrocumulus
CS      Cirrostratus
AC      Altocumulus
ST      Stratus
CU      Cumulus
CB      Cumulonimbus
AS      Altostratus
NS      Nimbostratus
SC      Stratocumulus
TCU      Cumulus congestus

VVhshshs visibilité verticale

Visibilité verticale

VV - Indicateur littéral séparant sans espace les valeurs de la visibilité verticale exprimée en multiples de 30m ou 100ft, comme pour la hauteur de la base des nuages.
Lorsque le ciel est obscurci et que les renseignements sont disponibles sur la visibilité verticale, le groupe VVhshshs est chiffré en centaine de pieds.
Lorsque le ciel est obscurci et en l'absence de renseignements sur la visibilité verticale le groupe sera chiffré VV///.
Note 12: En France, en situation de nuages invisibles on ne code pas le groupe NsNsNshshshs et on chiffre VVhshshs sous la forme de VV /// .

CAVOK (ceiling and visibility OK)

CAVOK

Le mot CAVOK remplace les groupes de la visibilité, du temps présent et des nuages. Il est inséré dans le message lorsque les conditions suivantes sont remplies simultanément au moment de l'observation pour les METAR :
a) - visibilité supérieure ou égale à 10km
b) - aucun nuage au-dessous de 1500m (5000ft) au-dessus de l'aérodrome ou au-dessous de l'altitude minimale de secteur la plus élevée, si celle-ci est supérieure à 1500m (5000ft).
c) - absence de cumulonimbus ( CB) et de cumulus bourgeonnant ( TCU).
d) - absence de phénomène météorologique significatif : précipitations, orage, tempête de sable de poussière, brouillard mince, chasse-poussière, chasse-sable ou chasse-neige basse.

Exemple: - altitude officielle de l'aérodrome : 580m
- altitude minimale de secteur la plus élevée 2880m
- critère appliqué pour CAVOK : 2880m - 580m = 2300m

Note 13: CAVOK n'est pas codé dans le METAR AUTO car les mesures sont seulement représentatives du point de mesure et non de l'ensemble de l'aérodrome.


Image Haut de page



Température de l'air

Temprature de l'air

TT température de l'air et TdTd température du point de rosée relevées sous abri, sont toujours indiquées en deux chiffres. Lorsque les valeurs sont comprises entre -9° et +9° inclus elles sont précédées d'un 0 (zéro). En cas de température négative, le nombre indiqué par TT ou TdTd est précédé par la lettre M (indicateur littéral ).
Pour le chiffrement du groupe TT/TdTd les températures sont lues en dixièmes de degré Celsius et arrondies ensuite au degré entier le plus proche. Si le chiffre des dixièmes est 5 la température est arrondie à la valeur algébrique immédiatement supérieure.

Exemple: + 1,5 est chiffré 02 et - 1,5 est chiffré M 01
                + 0,5 est chiffré 01 et - 0,5 est chiffré M 00
Note 14:
Lorsque les données de température ne sont pas disponibles :
– Dans le cas du METAR AUTO ou SPECI AUTO, le groupe est codé /// [M] T’dT’d .
Lorsque les données du point de rosée ne sont pas disponibles:
– Dans le cas du METAR AUTO ou SPECI AUTO, le groupe est codé [M] T’T’ /// .
Lorsque les données de température et du point de rosée ne sont pas disponibles :
– Dans le cas du METAR AUTO ou SPECI AUTO, le groupe est codé /////.

Valeur du QNH

Valeur QNH

PHPHPHPH

La valeur du QNH est toujours arrondie par défaut à l'hectopascal immédiatement inférieur, elle est codée à l'aide de quatre chiffres. Le chiffre 0 (zéro) précède la valeur du QNH , si celle-ci est inférieure à 1000hPa .

Q indicateur littéral valeur du QNH en hPa

Q indicateur littéral qui précède sans espace la valeur du QNH exprimée en hectopascal. Unité de pression recommandé par l'0.A.C.I. Cependant sur décision nationale et en application d'accords régionaux de navigation aérienne le QNH peut-être exprimé en pouce de mercure.

Exemple: QNH 995,6hPa est chiffré Q0995

A indicateur littéral valeur du QNH en pouces

A indicateur littéral qui précède sans espace la valeur du QNH en pouces, dixièmes et centièmes de pouces. La virgule étant omise.
Exemple: QNH 29,98 est chiffré A2998
Note 15: Lorsque les données de pression ne sont pas disponibles :
– Dans le cas du METAR AUTO ou SPECI AUTO, le groupe est codé Q//// .

Image Haut de page



Renseignements complémentaires

Lorsqu'ils sont disponibles les renseignements complémentaires concernant les phénomènes météorologiques récents significatifs et le cisaillement du vent dans les couches inférieures qui ont une valeur opérationnelle importante sont chiffrés.

REw'w' phénomènes météorologiques récents

Phenomenes meteo

L'indicateur littéral RE indique le début d'un groupe, il est suivi sans espace d'un phénomène météorologique récent observé w'w' .
w'w' expriment les phénomènes météorologiques récents observés au cours de l'heure écoulée, ou depuis la dernière observation. Mais pas au moment de l'observation.
Les informations sur les conditions météorologiques récentes sont incluses dans le message, uniquement si le même phénomène d'une intensité égale ou supérieure n'est pas communiqué comme temps présent.

Phénomènes significatifs récents

REFZDZ Précipitations se congelant bruine
REFZRA Précipitations se congelant pluie
REDZ Précipitations modérées ou forte bruine
RERA Précipitations modérées ou forte pluie
RESN Précipitations modérées ou forte neige
RERASN Précipitations modérées ou forte pluie et neige mêlée
RESG Précipitations modérées ou forte neige en grain
REPL Précipitations modérées ou forte granules de glace
RESHRA averse de pluie
RESHSNaverse de neige
RESHGR averse de grêle
RESHGS averse de neige roulé
REBLSN Chasse-neige élevée, modérée ou forte
REDS, RESS Tempête de sable ou de poussière
RETS Orage
RETSRA     "
RETSSN     "
RETSGR     "
RETSGS     "
REFC Trombe (terrestre ou marine)
REVA Cendres volcaniques

Cisaillement du vent

Un groupe ou plusieurs groupes sont utilisés si des renseignements d'un cisaillement de vent sur la trajectoire de décollage ou d'approche sont disponibles à partir du niveau de piste jusqu'a une hauteur de 500m (1500ft) au-dessus de ce niveau.

WS = WIND SHEAR
indicateur de cisaillement du vent

RWYDRDR
Indicateur de piste et numéro de piste disponible ou en service, concernée par le cisaillement. Non chiffré en France. Les pistes parallèles seront indiquées par :
L = left, C = centre, R = right.

WS ALL RWY
Cisaillement du vent sur toutes les pistes

Etat de la piste

Le groupe relatif à l’état des pistes doit être inclus dans le message METAR lorsque cette information est reçue de l’autorité aéroportuaire.
En France, les stations codant le groupe « État des pistes » sont celles qui:
1) - font des METAR
2) - sont situées sur des aérodromes où l’organisme local de circulation aérienne réalise des SNOWTAM.

Pendant les périodes d'hiver, ces informations sur l'état des pistes, pourront donc figurer pour certains aéroports, si les conditions le justifient, à la suite des messages METAR . Dans ce cas l'état de la piste est exprimée sous la forme de 8 chiffres.

RrRr indicateur de piste QFU

Ce groupe de deux chiffres correspond au QFU . Lorsqu'il existe deux pistes parallèles, le QFU de droite est exprimé en ajoutant 50.
Exemple: QFU18 ou QFU18 gauche se lit 18 et QFU18 droite se lit 68.

Lorsque l'information concerne toutes les pistes d'un aérodrome on indique 88 à la place du QFU .
Le groupe 99 apparaît quelquefois en DrDr, ce chiffre signifie la répétition de l'observation précédente. Le nouveau message n'ayant pu être reçu à temps pour être transmis.

Er nature du dépôt

Elle est exprimée par un seul chiffre :
0: dégagée est sèche
1: humide
2: mouillée ou avec des flaques d'eau
3: recouverte de givre ou gelée blanche d'épaisseur inférieur à 1mm
4: neige sèche
5: neige mouillé
6: neige fondante
7: glace
8: neige compacte (tassée)
9: neige en crête ou ornières gelées
/ : type de dépôt non signalé (cause déblaiement en cours par exemple)

Cr pourcentage de piste contaminé

Il est exprimé par un seul chiffre :
1: piste couverte à moins de 10%
2: piste couverte de 11 à 25%
5: piste couverte de 26 à 50%
9: piste couverte de 51 à 100%
/ : étendue non signalée (déblaiement en cours par exemple, etc....)

erer épaisseur du dépôt

Elle est exprimée par deux chiffres suivant l'échelle suivante:
00 = inférieure à 1mm
01 = 1 mm
02 = 2mm
03 = 3mm
etc
90 = 90 mm
Ensuite l'épaisseur est exprimée de la manière suivante:
92 = 10 centimètres
93 = 15 centimètres
94 = 20centimètres
95 = 25 centimètres
96 = 30 centimètres
97 = 35 centimètres
98 = 40 centimètres
99 = piste hors service pour cause de dépôt ou déblaiement en cours.
//  = l'épaisseur du dépôt non mesurable ou sans signification opérationnelle. A noter que le code 91 n'est pas utilisé.

Lorsque plusieurs mesures sont faites sur une même piste, c'est l'épaisseur la plus importante qui est communiquée.

B rB rqualité du freinage

Ce groupe de deux chiffres correspond au coefficient de frottement ou, s'il n'est pas disponible, à l'efficacité de freinage suivant les échelles suivantes.

Coefficient/frottement Efficacité de freinage
supérieur à 0,40 95 = bon
0,39 à 0,36 94 = moyen/bon
0,35 à 0,30 93 = moyen
0,29 à 0,26 92 = moyen/pauvre
0,25 et inférieur 91 = pauvre
99 = incertain

// = conditions de freinage non signalées ou piste hors service.
Remarque: le coefficient est noté par deux chiffres
Exemple: 35 correspond au coefficient 0,35

RrRr CLRD //

CLRD = (Cleared) Retour à la normale de l'état de la piste RrRr

Lorsqu'un aérodrome est fermé par suite de l'enneigement des pistes et que le METAR afférent est diffusé dans une émission VOLMET, le code SNOCLO est utilisé en remplacement du groupe de chiffres.

GROUPE Mw2 ou Bw2

Ce groupe est utilisé uniquement en France et dans un SPECI . Il est précédé de RMK indicateur de codage purement national. Un message SPECI d'aggravation est transmis dès l'ouverture de la station (service non permanent) quand, à l'heure de cette ouverture, on observe une ou plusieurs conditions météorologiques dont l'apparition aurait normalement entraîné la transmission d'un message SPECI signalant une aggravation. Pour les stations permanentes, le message SPECI sera diffusé immédiatement après l'observation de l'aggravation. Lorsqu'un message SPECI concerne plusieurs éléments variant dans le même sens (aggravation ou amélioration), le chiffre le plus élevé du code est choisis pour W2 . Lorsqu'une aggravation d'un ou plusieurs éléments météorologiques s'accompagne d'une amélioration d'un ou plusieurs éléments, un seul message d'aggravation est transmis, dans ce cas W2 désigne toujours l'élément d'aggravation, le chiffre le plus élevé du code est choisis s'il y a plusieurs éléments d'aggravation. Un message SPECI se rapportant à une amélioration n'est diffusé que si l'amélioration a persisté durant un délai précisé, ci-après, dans chaque rubrique, le message indiquant les conditions à l'expiration de ce délai.

Les indicateurs

- M indicateur d'un message d'aggravation du temps.

- B indicateur d'un message d'amélioration du temps.

- W2 indicateur de l'élément faisant l'objet principal du message.

AGGRAVATION AMELIORATION
Vitesse maximale du vent W2 =0
Lorsque la différence entre la vitesse maximale et la vitesse moyenne du vent est supérieure ou égale à 10Kt entre les données actuelles du vent et le dernier METAR ou SPECI transmis avec une vitesse moyenne du vent supérieure ou égale à 15Kt avant et/ou après le changement. Lorsque la différence entre la vitesse maximale et la vitesse moyenne du vent est devenue inférieure à 10Kt depuis 30 minutes.
Direction et/ou Vitesse maximale du vent W2 =1
Si la variation de secteur du vent est supérieure à 60° entre les données de vent actuelles et le dernier METAR ou SPECI transmis avec et que le vent moyen est d'au moins 10kt avant/après cette variation.

Si la variation de vitesse du vent moyen et d'au moins 10kt entre les données de vent actuelles et le dernier METAR ou SPECI transmis.
Il n'est pas diffusé de message d'amélioration
Visibilité dominante W2 =2
Si la visibilité dominante devient inférieure à 5.000m (ou 800m pour les aérodromes équipés de télémesures de RVR). Si la visibilité est devenue supérieure à 5.000m (ou 800m pour les aérodromes équipés de télémesures de RVR) depuis 10min.
Nuages bas W2 = 3
Si une couche nuageuse a une nébulosité d'au moins 5 octas (BKN) que la hauteur de sa base devient inférieure à 450m.
Si une couche nuageuse a une nébulosité d'au moins 5 octas (BKN) que la hauteur de sa base devient inférieure à 450m
Si la base de cette couche est passée au-dessus de 450 m depuis 10 minutes.
Si la nébulosité de cette couche est devenue inférieure à 5 octas depuis 10min.
Précipitations W2 = 4
Précipitations se congelant. Chute modérée ou forte de neige, de granules de glace, de grêle, de grésil, de neige roulée ou de pluie et neige mêlées Fin du phénomène depuis 10min.
Tempête de poussière ou de sable W2 =7
Chasse-poussière, chasse-sable, chasse-neige W2 =7
Observation d'une tempête ou de chasse-neige/sable/poussière sur l’aérodrome. Fin depuis 10 minutes, d'un de ces phénomènes.
Orage (avec ou sans précipitation) W2 =8
Orage avec ou sans pluie ,granules de glace, grêle, grésil et/ou neige roulée, neige, isolés ou combinés. Orage passé ou terminé depuis 10 minutes.
Grain ou Trombe W2 =9
Grain passant sur la station ou trombe terrestre ou trombe marine. Il n'est pas diffusé de message d'amélioration.

Trombe passée ou terminée depuis 10 minutes



Image Haut de page